Pourquoi faire votre bilan de compétences ?

Identifier ses talents pour en faire émerger un projet professionnel cohérent, réaliste et faisable

La méthode d'accompagnement personnalisée permet de répondre de façon originale, et innovante. Elle offre une approche impliquant à la fois vos valeurs, vos motivations, ainsi que votre personnalité, et ce, en corrélation avec un étude précise des débouchés professionnels. Cette nouvelle orientation redonne du sens à votre vie.

  • Ma vie professionnelle et personnelle me satisfait-elle ?

  • Quels changements opérer pour me sentir plus épanoui(e) ?

  • Ai-je déjà envisager le métier qui m'attire ?

  • L'équilibre juste entre ma vie professionnelle et ma vie personnelle. comment y parvenir ?

Comment se passe votre bilan de compétences ?

Le bilan de compétences est une démarche individuelle, encadrée juridiquement par la Loi du 31 Décembre 1991 (R.6322-35), la Loi n° 2018-771 du 05 Septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel », et donc les articles L6313-1, L 6313-4 et R 6313-4 à R6313- 7 du Code du Travail.

Le bilan permet d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations, afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation ou une démarche de Validation des acquis de l’expérience (VAE). Il est mis en œuvre par des professionnels qualifiés qui sont tenus de respecter diverses obligations.

Il n’y a pas de pré-requis pour réaliser un bilan de compétences. Toutefois, lorsque le bilan de compétences est réalisé au titre du plan de développement des compétences (L 6312-1 du Code du Travail) ou dans le cadre d’un congé de reclassement (L 1233-71 du Code du travail), il doit faire l’objet d’une convention écrite conclue entre l’employeur, le salarié et l’organisme prestataire du bilan de compétences.

En tant que centre de bilan de compétences nous respectons les règles suivantes : 

  • Respect du secret professionnel, confidentialité de tous les échanges

  • Respect de la vie privée

  • Pas de communication des résultats à un tiers sauf accord express du bénéficiaire

  • Destruction des documents à l’issue du bilan sauf exception prévue par la législation

DÉROULEMENT DU BILAN DE COMPÉTENCES – 24H

Phase préliminaire (4h) (R 6313-4 1°)

Confirmation de l’engagement du bénéficiaire dans sa démarche, analyse de la demande et des attentes, présentation de la démarche et définition des objectifs, information quant aux conditions de déroulement du bilan de compétences et quant aux méthodes et techniques mises en œuvre.

DÉROULEMENT DU BILAN DE COMPÉTENCES – 24H

Phase préliminaire (4h) (R 6313-4 1°)

Confirmation de l’engagement du bénéficiaire dans sa démarche, analyse de la demande et des attentes, présentation de la démarche et définition des objectifs, information quant aux conditions de déroulement du bilan de compétences et quant aux méthodes et techniques mises en œuvre.

Phase d’investigation (16h) (R 6313-4- 2°)

 

  1. Bilan personnel et questionnaires sur les centres d’intérêts professionnels

  • Analyse du parcours personnel et professionnel,

  • Exploration des valeurs, critères importants, motivations et personnalité,

  • Réflexion autour des équilibres de vie.

   2. Analyse métier /marché et recherches documentaires

  • Exploration des voies d’évolution professionnelle possibles,

  • Analyse des compétences et des ressources mobilisables

  • Définition du projet principal et secondaire, du SWOT et du plan d’action.

Phase de conclusion (4h) (R 6313-4 3°)

  • Remise d’une synthèse écrite reprenant le projet, les compétences acquises et celles transférables pour le projet, les axes de progrès et le plan d’actions.

  • Cette phase de conclusions va permettre au bénéficiaire de s’approprier les résultats

  • détaillés de la phase d’investigation, de recenser les conditions et moyens favorisant la réalisation du ou des projets professionnels, et de prévoir les principales modalités et étapes   du ou des projets professionnels, dont la possibilité de bénéficier d’un entretien de suivi avec   le prestataire de bilan de compétences.

NB : Comme le prévoit la Loi, un entretien de suivi est proposé 6 mois à un an après la fin du

bilan de compétence.

 

DEONTOLOGIE ET CONFIDENTIALITE

 

Toute communication du bilan de compétence est soumise à

l’accord préalable du salarié.

Si le bilan est réalisé à l’initiative du salarié dans le cadre du CPF,

la démarche reste personnelle et l’employeur n’en sera aucune-

ment informé.

Si le bilan est tripartite c’est-à-dire réalisé dans le cadre du plan de

développement des compétences de l’entreprise, ou dans le cadre

du congé de reclassement, cette dernière accompagne la démarche

qui restera toutefois confidentielle. Ainsi, le prestataire ne peut pas

communiquer les résultats détaillés et le document de synthèse à

l’employeur sans l’accord du bénéficiaire.

Les prestataires doivent procéder à la destruction des documents élaborés pour la réalisation du bilan de compétences, dès le terme de l’action. Ces dispositions ne s’appliquent pas pendant un

an au document de synthèse et aux documents faisant l’objet d’un accord écrit du bénéficiaire, fondé sur la nécessité d’un suivi de sa situation.